Histoire album


Fondée en 1865 ma famille s’est consacrée au développement de l’entreprise MORILLON.

6 étapes clés ont jalonné ce développement.
Je vous invite à les découvrir.

Laurent MORILLON
photo portrait laurent morillon
Étape INNOVER
  • théodore morillon

    Théodore MORILLON fondateur Année 1865

  • Document administratif 1913

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON 1920

    Atelier MORILLON Années 1920

  • Document administratif

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON

    Atelier MORILLON Années 1930

  • Equipe MORILLON

    Equipe MORILLON Années 1930

  • La

    La "sauterelle" SPIROGYRE Années 1950

  • Foire agricole 1950

    Foire agricole Année 1950

  • Foire agricole 1960

    Foire agricole 1960

  • 1ère exploitation de vis MORILLON

    1ère exploitation de vis MORILLON (Sénégal, Dakar) Années 1950

  • Foire agricole 1960 2

    Foire agricole 1960

  • Document administratif 1960

    Document administratif Année 1960

  • Salon SIMA Paris 1979

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 2

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 3

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Théodore MORILLON

    Théodore MORILLON

  • journées TECHDAYS

    journées TECHDAYS Année 2010

  • journées TECHDAYS 2

    journées TECHDAYS Année 2010

  • Equipes MORILLON

    Equipes MORILLON Année 2014

L’HYDRAUGYRE, produit innovant et répondant bien aux nouvelles exigences du marché, lance MORILLON sur de nouveaux métiers.
Dès le début des années 1980, la société met au point un extracteur à commande hydraulique permettant de répondre à l’évolution des besoins en matière de stockage.
Baptisé HYDRAUGYRE, en référence à une lointaine cousine des années 1950 qui s’appelait »SPIROGYRE » cet extracteur primé par l’ANVAR va permettre à MORILLON non seulement de conquérir une place respectable dans le monde de l’alimentation animale, mais aussi de se développer dans d’autres domaines : industries du bois, du traitement des déchets, de l’huilerie, et plus récemment des cimenteries.
Paradoxalement, l’HYDRAUGYRE amènera MORILLON à renouer avec ses origines, l’extracteur rencontrant un certain succès auprès des minoteries modernes, pour le stockage de son et des remoulages.
Malheureusement, la crise rencontrée au début des années 1990 dans le secteur de l’alimentation animale malmène la société, fragilisée par sa mutation. Confrontée à des difficultés financières, MORILLON, se centre sur sa nouvelle activité et réduit son effectif à 25 personnes en 1995.
Pour se relancer, Théo, qui n’avait jamais hésité à partir à l’étranger présenter ses produits même sans trop connaître l’anglais, mise avec son fils Laurent, rentré dans l’entreprise en 1984, sur le développement international.