Histoire album


Fondée en 1865 ma famille s’est consacrée au développement de l’entreprise MORILLON.

6 étapes clés ont jalonné ce développement.
Je vous invite à les découvrir.

Laurent MORILLON
photo portrait laurent morillon
Étape INTERNATIONALISER
  • théodore morillon

    Théodore MORILLON fondateur Année 1865

  • Document administratif 1913

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON 1920

    Atelier MORILLON Années 1920

  • Document administratif

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON

    Atelier MORILLON Années 1930

  • Equipe MORILLON

    Equipe MORILLON Années 1930

  • La

    La "sauterelle" SPIROGYRE Années 1950

  • Foire agricole 1950

    Foire agricole Année 1950

  • Foire agricole 1960

    Foire agricole 1960

  • 1ère exploitation de vis MORILLON

    1ère exploitation de vis MORILLON (Sénégal, Dakar) Années 1950

  • Foire agricole 1960 2

    Foire agricole 1960

  • Document administratif 1960

    Document administratif Année 1960

  • Salon SIMA Paris 1979

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 2

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 3

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Théodore MORILLON

    Théodore MORILLON

  • journées TECHDAYS

    journées TECHDAYS Année 2010

  • journées TECHDAYS 2

    journées TECHDAYS Année 2010

  • Equipes MORILLON

    Equipes MORILLON Année 2014

La cinquième génération ne comporte pas de Théodore, et c’est Laurent 4ème enfant de la famille, qui entreprend de faire passer à l’entreprise le cap du 21ème siècle.
Comme un retour aux sources, c’est d’abord à l’École Française de Meunerie que Laurent découvrira l’univers de la clientèle MORILLON. Dans le même temps, les premiers extracteurs MORILLON commencent à faire parler de l’entreprise sur tout le territoire national, et même à l’international.
C’est à Veghel, aux Pays-Bas que s’installe la première référence significative de MORILLON, dans la plus grosse usine européenne d’aliments pour animaux de l’époque (CEHAVE). Avec son père, Laurent bénéficie de l’expérience des premiers représentants de MORILLON en Europe, M. Van Dugteren aux Pays-Bas et M. Paléologos en Grèce.
D’un autre côté, l’usine de la Route du May s’informatise dès 1984 avec l’achat d’un micro-ordinateur WANG pour la gestion des nomenclatures et des gammes de lancement.
À l’aide d’un cabinet de développement à l’international, MORILLON tisse peu à peu son réseau de commercialisation, notamment en Angleterre, Italie et Allemagne.
Au début des années 1990, MITSUBISHI France détecte le savoir-faire de MORILLON et demande une première présentation au japon. Le succès est immédiat, et une trentaine d’extracteurs sera bientôt installée dans les plus importantes huileries japonaises.
En 1984, quand Laurent arrive dans l’entreprise, il est seul à pouvoir tenir une conversation en anglais. Aujourd’hui plus d’un tiers du personnel MORILLON parle anglais, signe de l’importante mutation de MORILLON pendant cette dernière période.
En 2005, une douzaine d’agents sont dénombrés, participant au développement de la réputation de MORILLON en Europe et dans le monde.