Histoire album


Fondée en 1865 ma famille s’est consacrée au développement de l’entreprise MORILLON.

6 étapes clés ont jalonné ce développement.
Je vous invite à les découvrir.

Laurent MORILLON
 
photo portrait laurent morillon
Étape CRÉER
  • théodore morillon

    Théodore MORILLON fondateur Année 1865

  • Document administratif 1913

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON 1920

    Atelier MORILLON Années 1920

  • Document administratif

    Document administratif Année 1913

  • Atelier MORILLON

    Atelier MORILLON Années 1930

  • Equipe MORILLON

    Equipe MORILLON Années 1930

  • La

    La "sauterelle" SPIROGYRE Années 1950

  • Foire agricole 1950

    Foire agricole Année 1950

  • Foire agricole 1960

    Foire agricole 1960

  • 1ère exploitation de vis MORILLON

    1ère exploitation de vis MORILLON (Sénégal, Dakar) Années 1950

  • Foire agricole 1960 2

    Foire agricole 1960

  • Document administratif 1960

    Document administratif Année 1960

  • Salon SIMA Paris 1979

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 2

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Salon SIMA Paris 1979 3

    Salon SIMA Paris 1979 - Théodore MORILLON

  • Théodore MORILLON

    Théodore MORILLON

  • journées TECHDAYS

    journées TECHDAYS Année 2010

  • journées TECHDAYS 2

    journées TECHDAYS Année 2010

  • Equipes MORILLON

    Equipes MORILLON Année 2014

Théodore MORILLON, Charpentier Amoulageur, (1837-1925)

Théodore naît le 8 septembre 1837 à la Chapelle du Genêt, dernier d’une famille de 11 enfants.
Le 23 janvier 1865, il se marie à Andrezé avec Angélique CHUPIN, couturière, et crée son entreprise. Il a 28 ans.
Il exerce le métier de charpentier amoulageur qui consiste à concevoir et construire l’ossature et le mécanisme des moulins, alors réalisés presque exclusivement en bois. Le premier atelier est situé dans le bourg même du village, dans un bâtiment qu’il achète à sa belle famille.
Deux autres compagnons le suivent dans l’aventure : Jean BRETAUD , ami de la famille et charpentier expérimenté, ainsi que Théophile COLAISSEAU, cousin germain d’Angélique.
Le 1er octobre 1876 est signé le premier contrat écrit dont on a pu retrouver la trace. Il s’agit d’un moulin à vent « de 14 mètres d’élévation » situé au lieu dit « Les Comboîtures » à Beaupréau, et appartenant à la famille BLANCHARD.
Théodore et Angélique auront 8 enfants, dont l’ainé sera appelé lui aussi Théodore.
A la mort d’Angélique en 1882, Théodore reste seul avec ses enfants tout en continuant son activité.
Il se remarie le 7 février 1888 avec Jeanne Huchon, originaire de La Chapelle du Genêt ; dont il aura 3 autres enfants. Parti de rien, Théodore développera sa société jusqu’à la fin de ses jours, et mourra en 1925 à l’âge de 88 ans ; avec la satisfaction d’avoir fait de MORILLON un nom reconnu et respecté dans la profession.